Actualités
Dernière mise à jour : 10/01/2015

Réception des Voeux 2015

Image non disponible

L’année 2015 commence de façon dramatique. La date du 7 janvier 2015 et l’attentat contre la rédaction de Charlie Hebdo, restera marquée durablement dans nos esprits, tant un palier a été franchi dans l’horreur et l’abomination.

Cet acte innommable, nous révulse à plus d’un titre.

Nous révulse parce qu’en tant que Protection Civile, nous connaissons la fragilité de la vie, nous comprenons la souffrance des victimes atteintes dans leur chair et dans leur cœur, la peine et la souffrance de leur famille.

Nous révulse aussi, car en tant qu’association citoyenne et républicaine, nous ne pouvons tolérer que quelques fanatiques puissent vouloir ainsi étouffer notre liberté d’expression.

Qu’étaient-ce ces dessinateurs de talent, ces policiers courageux, ou ces personnes ordinaires faisant leurs courses dans un magasin Cacher ? Au fond des concitoyens paisibles, défendant ou exerçant la liberté d’expression.

Peut-être, comme l’a dit le Président de la République, étaient-ce tout simplement des héros, défendant pour nous la liberté d’expression.

Désormais, comme l’a également dit le Président de la République, il nous faut être vigilants et faire face.

Faire face, comme l’a fait remarquablement la Protection Civile de Paris, en participant à la prise en charge des impliqués dès la première heure. Je tenais à rendre hommage et à saluer le professionnalisme de nos collègues et amis de la Protection Civile de Paris.

Faire face, faire bloc dans ce moment rare et précieux d’unité nationale, en nous associant à cet élan de Fraternité, en affichant sur notre site internet et dans les réseaux sociaux, notre réprobation de cet attentat, « Nous sommes, Charlie ».

Faire face et faire bloc, en nous associant à la marche blanche qui pourrait réunir dimanche prochain 15 000 personnes à Saint-Brieuc. Parce que la Protection Civile est aussi une association citoyenne attachée aux valeurs républicaines.

La Protection Civile a statutairement pour objet de « Protéger les populations civiles contre les dangers en temps de paix comme en temps de crise ». C'est dans ce cadre que nous agirons face à cette nouvelle menace qu'est le terrorisme et resterons vigilants.

C'est aussi dans le cadre de cet objet statutaire que nous avons fait face aux risques courants en 2014.

Avec des effectifs stables, 229 bénévoles à ce jour, nous avons assuré en 2014, 473 dispositifs prévisionnels de secours hors renforts, formés plus de 1500 personnes aux gestes qui sauvent et assisté près de 2000 personnes notamment lors des inondations de Lamballe, de Jugon-Les-Lacs, et de Plancoët.

Faire face, c'est nous organiser pour répondre toujours plus efficacement à ces missions d'assistance aux populations sinistrées. Le Conseil d'Administration de l'ADPC 22 a d'ailleurs pris des mesures en ce sens en cette fin d'année 2014, avec l'achat de matériels spécifiques pour équiper notamment les centres d'hébergement.

Je salue la nouvelle organisation de l'ADPC qui déploie, progressivement depuis avril 2014, sa nouvelle organisation autour de 4 directions : Direction administrative et financière, avec Mme PERCHEC, Direction de la Communication avec Marc RIESTER, Direction de la Formation avec Jacques ROMAND, enfin la Direction des opérations, avec Laëtitia RANNOU, direction qui a déjà fait un très gros travail.

Faire face et être vigilant, c'est se préparer, en formant la population aux gestes qui sauvent et en formant à ces gestes dès le plus jeune âge. Je saluerai l'initiative « les copains de la Protec » conduite par Nathalie FOURQUET, ces jeunes invités d'honneur du congrès de la FNPC à Evian les bains, ou encore les initiations sur les Temps d'Activité Périscolaire, assuré notamment par Nicole BRIEND à Guingamp.

Que dire encore de cette année 2014 ? Que nous avons une situation financière et une trésorerie saine, qui nous permettra d'aborder avec confiance l'année 2015.

Que nous avons su faire face, et faire preuve de professionnalisme, en sauvant de manière certaine, la vie d'au moins deux personnes victimes d'un arrêt cardiaque, l'une au stade de Guingamp, l'autre au CFA de Pommerit-Jaudy. Ces deux actions à elles seules nous confortent et nous récompensent de notre action citoyenne et bénévole d'acteurs de la Sécurité Civile.

Que souhaiter pour la Protection Civile en 2015, sinon continuer à faire face et à redoubler de vigilance ? Réussite dans nos projets bien sûr, je pense à la poursuite de notre réorganisation autour des différentes directions, au délicat et ambitieux projet des locaux de Lamballe, ou encore à la vitalité et au développement de nos antennes locales.


Soyons optimistes et confiants en l'avenir de la Protection Civile.

Soyons innovants et audacieux.

Soyons fier de notre action au sein de cette belle association.

La richesse de la Protection Civile, c'est avant tout la diversité des hommes et des femmes qui la composent, et leur engagement au quotidien.

Aussi, je formerai des vœux pour chacun d’entre vous, ainsi que pour vos familles et les personnes qui vous sont chères.

Vœux de santé, vœux de réussite scolaire ou professionnelle, vœux de rencontres et d'échanges fructueux, vœux de tolérance et d'amitié, vœux d'amour.


Bonne année, Bloavezh mat !


Vive la Protection Civile !

Vive l'amour de la Liberté !

Vive la République et vive la France !



Olivier HESS