Actualités
Dernière mise à jour : 10/01/2011

Karen. Le bleu et l'orange lui vont si bien

Dans son uniforme bleu et orange, elle s'occupe des bleus au corps, voire à l'âme, des autres. Sept ans déjà que Karen Landois a rejoint les troupes de la Protection civile de Lannion. Une vie de secouriste bénévole qu'elle ne lâcherait pour rien au monde.

Image non disponible

Porter secours aux autres: une vocation pour Karen Landois. Âgée de 23 ans, la jeune femme voulait «faire du secourisme depuis toute petite».

Le bleu et l'orange lui vont bien. Certainement aussi parce qu'elle le vaut bien. Déjà sept ans maintenant que Karen Landois arbore, d'un événement, d'une fête, d'une manifestation à l'autre, l'uniforme bleu et orange de la Protection civile de Lannion. Dès ses 16 ans, à un âge où on pense plus, en général, à passer du bon temps avec sa bande de potes, Karen a frappé à la porte des secouristes lannionnais. Et si elle avait pu le faire avant, elle l'aurait fait. «Jeune femme, aujourd'hui âgée de 23 ans. Porter secours aux autres : une vocation, donc, pour Karen, qui s'est confirmée dès ses premiers pas chez les secouristes. «Par l'intermédiaire de ma tante, qui la connaissait, Marie-Laure Guillemot, de la Protection civile, m'a proposé un jour de venir voir comment ça se passait. Je suis venue et depuis je ne suis jamais repartie...», sourit Karen, qui considère d'ailleurs aujourd'hui la Protection civile de Lannion «comme une deuxième famille.»

Souvenirs du Roudourou

Une famille dans laquelle la jeune femme s'est épanouie, aguerrie au fil des ans. Les formations, elle les a passées avec succès. À 17ans, ce fut les premières sorties sur le terrain. Courses à pied, courses cyclistes, concerts, festivals, motocross, etc. Les missions se sont succédées. Avec un enthousiasme intact. «On intervient sur diverses manifestations. C'est varié et donc intéressant», apprécie Karen. Cette passionnée de football, un sport qu'elle pratique assidûment, en club, à Plounérin, aime, bien sûr, se retrouver au bord du terrain, lorsque ça joue au Roudourou. D'autant plus lorsqu'elle y croise les Thierry Henry, Karim Benzema and Co. «J'étais de service lors de la venue de l'équipe de France à Guingamp.» Un grand souvenir, cela va de soi.

«Je n'ai pas envie de les quitter»

Karen se sent bien dans son costume de secouriste. «Ça m'a apporté un équilibre dans ma vie de tous les jours», n'hésite-t-elle pas à dire. Puis, «j'aime aider les gens. On a vraiment l'impression de se sentir utile.» Karen aime cette vie au service des autres et s'organise autant qu'elle le peut avec sa vie d'assistante maternelle, pour être la plus disponible possible. Un engagement apprécié à sa juste valeur. «C'est une jeune fille sur qui on peut compter, assure le président de la Protection civile de Lannion, Jacques Romand. Karen, on peut lui confier des responsabilités, ce n'est pas un problème.» Encore célibataire, la jeune femme se verrait bien créer sa propre famille à l'avenir. Une envie bien légitime, mais qui ne la détournera pas de la grande famille de la Protection civile. «Je n'ai pas envie de les quitter», jure-t-elle avec sincérité. Le bleu et l'orange lui collent à la peau. Et ce n'est pas prêt de changer.

Pratique Protection civile de Lannion, 7, rue de Beauchamp
tél: 02.96.37.90.87
E-mail: protection-civile.lannion@orange.fr



Extrait du Télégramme de Brest, édition de Lannion
Arnaud Le Hir