Actualités
Dernière mise à jour : 25.02.2010

Une Assemblée générale chargée d'histoire.

Discours de Monsieur Olivier HESS
Président de l'ADPC 22


Avant d’ouvrir ce 51ème Congrès de la Protection Civile des Côtes d’Armor, je manquerais à tous mes devoirs si je n’évoquais pas la mémoire de nos chers disparus.

Cette année, nous aurons une pensée toute particulière pour Robert ROUAULT qui nous a quittés trop tôt. Ceux qui l’ont bien connu, se souviendront de son entrain, de son sourire et de son grand sens de l’humour.

Je vous demanderais donc de bien vouloir vous lever et d’observer quelques instants de silence en sa mémoire.

Comme l’a évoqué le Président de l’antenne de Saint-Brieuc, nous avons la chance aujourd’hui de nous réunir dans un lieu magnifique et tout particulièrement chargé d’histoire.

Je tiens à remercier le Principal du collège Anatole Le Braz de nous avoir si gentiment ouvert les portes de son établissement.

« Etablissement (jadis Lycée) qui a payé une large contribution à la Patrie pendant la guerre 1939-1945. Dès 1942, une organisation clandestine d’une centaine d’adhérents, comprenant des membres très actifs pour la cause de la Résistance, fonctionnait au sein du collège. 25 élèves, 1 professeur, le médecin de l’établissement, le pasteur ont été déportés. Trois élèves ont été fusillés, le pasteur est mort en Allemagne. Au total, 81 élèves et 1 professeur sont morts pour la France. Vivant exemple, pour l’Université, de résistance active et d’héroïsme militaire »

Image non disponible

C’est le texte de la citation à l’ordre de la division du lycée qui a été décoré de la Croix de guerre. Et c’est pourquoi, tout à l’heure en fin de matinée, nous nous inclinerons devant le monument aux morts situé dans la cour même du collège.

En 1947, Georges Geffroy, Pierre Le Cornec et Yves Salaün ont été décorés de la médaille de la Résistance à titre posthume.

Les trois lycéens martyrs avaient été fusillés au Mont-Valérien le 21 février 1944. Ils avaient 18 ans et tous les trois condamnés à mort parce qu’auteurs d’une opération dans laquelle ils tuent un militaire allemand isolé à Plérin, en lui volant son arme.

Voici la lettre particulièrement émouvante que Georges Geffroy écrit à sa famille.

« Fresnes, le 21 Février 1944,
Ma bien chère maman,
Mon bien cher papa,
Ma chère petite Yvonne,

Il y a quelques instants on est venu me chercher dans ma cellule et maintenant me voici avec Yves et mon autre camarade Le Cornec. Mon cas était plus grave que je ne le pensais, voyez-vous ; mais jamais je n’aurais pensé mourir de cette façon. J’étais jeune et j’avais confiance dans ma jeunesse. Pauvre maman, que de chagrin, que de tourments t’ai-je donné.

Enfin c’est la vie que voulez-vous : s’il y a un au-delà, espérons que je vous y retrouverai.

J’avais toujours eu l’ambition d’être soldat, de servir ma patrie, voilà ce qu’il m’en coûte. Cependant je ne regrette pas ce que j’ai fait sur cette terre. Comme Yves, j’ai joué et j’ai perdu.

Naturellement, je ne vous dirai pas que je ne regrette pas la vie que je passais auprès de vous. J’étais heureux et vous m’avez été vraiment de bons parents. Je ne voudrais pas que vous me preniez pour un ingrat, non.

Je ne peux vous exprimer dans cette lettre toute la tendresse que j’ai pour vous, les mots ne me viennent pas, mais soyez en assurés.

Il est midi. Le pasteur catholique vient de passer parmi nous. Bien que n’ayant jamais pratiqué, je vais me confesser. L’exécution doit avoir lieu à trois heures. Sans doute viendra-t-on nous chercher vers deux heures.

Ce qui me coûte le plus c’est de vous laisser sans vous avoir vu avant de mourir. J’aurais tant aimé vous embrasser une fois encore.

J’ai au greffe de cette prison des affaires personnelles que j’aimerai voir entre vos mains portefeuille, stylo. Quant au sac de scout et à la couverture blanche, ils appartiennent à des camarades (…)

Je vous quitte, adieux chers parents, en vous envoyant mes derniers baisers.

Votre fils qui vous aime tendrement. Jo. »

Je tenais à vous lire cette lettre car elle symbolise pour moi, tout l’engagement de la jeunesse, toute sa passion, tout son courage, mais aussi toute sa lucidité, toute sa maturité et son sens de la responsabilité. Quelle leçon.

Image non disponible

Les plus jeunes de notre association ne sont peut-être pas d’une vaine si éloignée que cela de leurs aînés. Bien sûr, il n’est nullement question de risquer sa vie ou d’en faire le sacrifice. Mais, je crois que leur engagement au sein de la Protection Civile est aussi un acte très fort de civisme et de patriotisme. Soyons tolérants et bienveillants à leurs égards, acceptons leur fougue et leur passion, sachons les accueillir, car ils sont les germes et les ferments de la Protection Civile de demain.

Comment à la lecture de cette lettre ne pas non plus relativiser les choses…

Animés par notre passion pour la Protection Civile, ils nous arrive de nous quereller pour des motifs au fond assez dérisoires et insignifiants. La vie est tellement fragile et parfois si courte…Faisons en sorte de nous respecter les uns, les autres, essayons d’apprécier le meilleur de chacun.

Essayons tout simplement d’être heureux au sein de la Protection Civile !

Prenons du plaisir à être ensemble dans la convivialité !

Prenons du plaisir à enseigner le secourisme et à transmettre ce savoir !

Continuons à secourir nos concitoyens avec cœur et professionnalisme !

Continuons à servir avec force, conviction et passion la Protection Civile !

Soyons fiers de notre bénévolat !

Soyons fiers de ce que nous sommes !

Soyons fiers du travail accompli !

Vive la Protection Civile !

Vive la République !

Vive la France !

Image non disponible


Olivier HESS (président ADPC 22) (10 avril 2010)



Suite à cette Assemblée générale,
voici la composition du nouveau Conseil d'Administration

Image non disponible

Liste des administrateurs :


-Jean-Pierre BESSON (Lanrodec Pays de Guinguamp, mandat valide jusqu'en 2012)
-Olivier CORBIER (Lamballe, mandat valide jusqu'en 2012)
-Liliane DAVY (Lamballe, mandat valide jusqu'en 2012)
-Françoise GOUYA (Lamballe, mandat valide jusqu'en 2012)
-Olivier HESS (non rataché, mandat valide jusqu'en 2012)
-Jean-Claude LE CORGUILLE (Lanrodec Pays de Guingamps, mandat valide jusqu'en 2012)
-Sophie LEDUC (Broons Caulnes, mandat valide jusqu'en 2012)
-Marc RIESTER (Saint-Brieuc, mandat valide jusqu'en 2012)
-Claudine ROCHEFEUILLE (non-rattaché, mandat valide jusqu'en 2012)
-Pierre THUILLIER (St Michel de Plelan Pays de Dinan, mandat valide jusqu'en 2012)
-Cyndie ANDREE (Saint-Brieuc, mandat valide jusqu'en 2014)
-Dominique BACHELET (Saint-Brieuc, mandat valide jusqu'en 2014)
-Nicole BRIEND (Saint-Brieuc, mandat valide jusqu'en 2014)
-Danielle CAPPELLA (Lamballe, mandat valide jusqu'en 2014)
-Kevin FLOURY (Non-rattaché, mandat valide jusqu'en 2014)
-Alban HERY (Saint-Brieuc, mandat valide jusqu'en 2014)
-Andrée PERCHEC (Lanrodec Pays de Guingamps, mandat valide jusqu'en 2014)
-Jacques ROMAND (Lannion Peros, mandat valide jusqu'en 2014)
-Dominique ROSSIGNOL (Lamballe, mandat valide jusqu'un 2014)
-Annick TARDY (Broons Caulnes, mandat valide jusqu'en 2014)

Ainsi que les membres de droit :


-Isabelle BEDEL (Présidente de l'antenne de Plémet)
-Michel BLAIRET (Président d'honneur)
-Olivier BRETAGNOLLE (Président de l'antenne de St Michel de Plelan Pays de Dinan)
-Michel MENARD (Conseiller Technique)
-Mohamed SAIDANI (Conseiller Technique)
-Charles-Yves SANGAN (Président honoraire)

Vous pouvez téléchager le PV de l'élection.




Maëlan FALHER (12 avril 2010)